top of page

Tout savoir sur la calvitie précoce !

La calvitie précoce est un phénomène qui touche de plus en plus de jeunes hommes et de femmes. Il s'agit d'une perte excessive des cheveux qui peut avoir des conséquences sur l'estime de soi et la confiance en soi. Quelles sont les causes de la calvitie précoce ? Quels sont les symptômes ? Et surtout, comment la traiter efficacement ? Voici quelques éléments de réponse dans cet article.



Personne atteinte de calvitie

Quelles sont les causes de la calvitie précoce ?

La calvitie précoce peut avoir plusieurs origines : - Une cause hormonale : il s'agit de l'alopécie androgénétique, qui est la forme la plus fréquente de calvitie. Elle est due à une sensibilité excessive des follicules pileux à la dihydrotestostérone (DHT), une hormone dérivée de la testostérone. La DHT provoque un rétrécissement progressif des follicules, qui produisent des cheveux de plus en plus fins et courts, jusqu'à disparaître. Cette forme de calvitie est souvent héréditaire et peut se manifester dès la puberté. - Une cause immunitaire : il s'agit de l'alopécie areata, qui se caractérise par des plaques circulaires sans cheveux sur le cuir chevelu ou sur d'autres parties du corps. Elle est due à une réaction anormale du système immunitaire, qui attaque les follicules pileux. Les causes exactes de cette maladie sont encore mal connues, mais elle pourrait être liée à un stress, une infection ou un facteur génétique. - Une cause médicamenteuse : certains traitements peuvent entraîner une chute des cheveux temporaire ou définitive. C'est le cas par exemple des chimiothérapies, des contraceptifs, de certains antibiotiques ou d'une surdose de vitamine A. La perte des cheveux cesse généralement à l'arrêt du traitement, mais elle peut être irréversible dans certains cas. - Une cause nutritionnelle : une carence en fer, en zinc, en protéines ou en vitamines peut affecter la santé des cheveux et favoriser leur chute. Il est donc important d'avoir une alimentation équilibrée et variée, riche en fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses, noix, graines et produits laitiers. - Une cause psychologique : le stress, l'anxiété, la dépression ou le burn-out peuvent avoir un impact négatif sur la croissance des cheveux. En effet, le stress provoque une vasoconstriction des vaisseaux sanguins du cuir chevelu, ce qui réduit l'apport en oxygène et en nutriments aux follicules pileux. Le stress peut aussi perturber le cycle de vie des cheveux, qui passent plus rapidement en phase de repos (télogène) et tombent ensuite.

Quels sont les symptômes de la calvitie précoce ?

La calvitie précoce se manifeste par une perte anormale des cheveux, supérieure à 100 cheveux par jour. Elle peut prendre différentes formes selon le type d'alopécie : - L'alopécie androgénétique se traduit par un recul progressif de la ligne frontale des cheveux (golfes temporaux) et par un amincissement du sommet du crâne (vertex). Chez les hommes, elle peut aboutir à une calvitie totale ou partielle. Chez les femmes, elle se manifeste plutôt par un élargissement de la raie médiane et une diminution du volume capillaire. - L'alopécie areata se reconnaît par l'apparition soudaine de zones rondes ou ovales sans cheveux sur le cuir chevelu ou sur d'autres parties du corps (sourcils, barbe, cils...). Ces zones sont généralement bien délimitées et peuvent être accompagnées de démangeaisons ou de picotements. L'évolution de cette maladie est imprévisible : les cheveux peuvent repousser spontanément ou rester absents.

Comment traiter la calvitie précoce ?

Le traitement de la calvitie précoce dépend de sa cause et de son étendue. Il existe plusieurs options possibles : - Le traitement médical : il vise à freiner la chute des cheveux et à stimuler leur repousse. Il peut être local ou oral. Parmi les produits locaux, on trouve le minoxidil, une lotion à appliquer deux fois par jour sur le cuir chevelu. Il agit en dilatant les vaisseaux sanguins et en prolongeant la phase de croissance des cheveux. Parmi les produits oraux, on trouve le finastéride, un comprimé à prendre une fois par jour. Il agit en bloquant l'action de la DHT sur les follicules pileux. Ces traitements sont efficaces chez environ 70% des patients souffrant d'alopécie androgénétique, mais ils doivent être pris à vie pour maintenir les résultats. - Le traitement chirurgical : il consiste à greffer des follicules pileux prélevés sur une zone donneuse (généralement à l'arrière du crâne) vers une zone receveuse (généralement le front ou le vertex). Il existe deux techniques principales : la FUT (Follicular Unit Transplantation), qui consiste à découper une bandelette de cuir chevelu contenant plusieurs milliers d'unités folliculaires ; et la FUE (Follicular Unit Extraction), qui consiste à prélever individuellement les unités folliculaires à l'aide d'un micro-punch. Ces techniques permettent d'obtenir un résultat naturel et durable. - Le traitement cosmétique : il vise à camoufler la calvitie et à donner l'illusion d'une chevelure plus dense. Il peut s'agir de poudres ou de fibres capillaires à saupoudrer sur le cuir chevelu ; de maquillage semi-permanent ou permanent (dermopigmentation)


- Le complément capillaire qui est pour nous la meilleure solution car ce n’est pas chirurgicale, vous retrouvez des cheveux au bout d’1 heure et donc le résultat est immédiat. N ‘hésitez pas à contacter nos prothésistes capillaires pour avoir des informations et des conseils. La calvitie précoce est un phénomène qui peut avoir des répercussions psychologiques importantes chez les jeunes hommes et femmes qui en souffrent. Il est donc essentiel d'en identifier la cause et d'envisager un traitement adapté pour retrouver confiance en soi.

13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page